Mansfield Park - Jane Austen ***

Je débute 2016 comme j'ai quitté 2015, en compagnie de Jane Austen, of course !
Mansfield Park débute par la revisite du conte de Cendrillon. Le couple Bertram fortuné et doté de quatre enfants pas tous subtils se décide à un acte charitable, en assurant l'éducation d'une nièce désargentée et surtout aînée d'une fratrie conséquente, Fanny Price, en la recueillant dans leur âtre manquant singulièrement de chaleur -humaine-. Subissant à son arrivée les quolibets de ses deux cousines germaines et d'une autre tante maternelle, Fanny fait preuve de retenue et même d'effacement. Seul, Edmond, le cadet des Bertram, semble s'attacher à son bien-être dans ce nouveau lieu de vie. L'arrivée de voisins dissipés et peu regardants sur les principes, les Crawford, va modifier la donne et les comportements jusqu'alors bienséants, en apparence seulement.  

J'ai moins accroché à cette histoire. Théoriquement, elle est parfaite, d'une logique implacable. L'écrit épouse magnifiquement le comportement des protagonistes : chaque scène décrit la confusion et la versatilité des esprits, leur instabilité affective aussi. J'ai apprécié que Jane Austen sorte de ses personnages nourris d'une grandeur d'âme (Monsieur Darcy dans Orgueil et Préjugés, Frederick Wentworth dans Persuasion ou bien le colonel Brandon dans Raison et sentiments). Elle casse les codes, ne s'appesantit pas sur un type d'oeuvre, défigure ce qui a fait son succès. Mansfield Park est profondément sombre : les deux héros -Edmond et Fanny- ne sont pas super engageants (ils ne montrent pas un fort caractère, s'affirment peu), les autres personnages (le couple fraternel Crawford - Mary et Henry- , les demoiselles Bertram - Maria et Julia-, Monsieur Rushworth) m'ont paru insipides. Même Madame Norris, censée relever l'intrigue par ses saillies verbales aussi creuses et humiliantes que dissimulant difficilement sa radinerie, ne m'a guère enthousiasmée. 
Reste que n'est pas Jane Austen qui veut. Chaque détail compte, chaque moment qui paraît perturbé et inachevé rebondit plus loin. Et le fameux coup de théâtre est spectaculaire, bien que préparé longtemps à l'avance. Mansfield Park vaut la lecture pour cette mise en scène d'orfèvre. Alors, oui, l'écrivaine ne fait pas rêver ici. Pas de décor somptueux, pas de prince charmant charmant (la redondance est voulue), pas de palais qui déchire, pas de froufrous. C'est un roman extrêmement lucide que nous renvoie l'auteure : le mode des marins version matelot, la disgrâce après l'audace, l'éclosion d'un splendide papillon dont le cocon a connu quelques fêlures. Fanny Price est plus proche de Catherine Morland (Northanger Abbey) et d'Elinor Dashwood (Raison et sentiments) que d'Elizabeth Benneth (Orgueil et préjugés) : sincère, trop raisonnable et parfois terne. Mais voilà, il y a des bouquins que j'arrête par leurs défauts évidents et insurmontables et il y a celui-ci qui se mérite. Oui, j'ai sauté certaines descriptions, oui j'ai soupiré jusqu'au premier tiers de l'histoire en me demandant où Jane m'emmenait, mais je n'ai jamais regretté de lui avoir fait confiance. Jane Austen est assurément une écrivaine majeure que j'ai tardé à découvrir. Je suis ravie d'avoir récupéré mon retard !

Éditions Omnibus (la présente édition propose une étude super intéressante du roman par Vladimir Nabokov : à déguster comme il se doit !)
Excellente traduction de Denise Getzler
emprunté à la bibliothèque 

tout sur Jane Austen et son œuvre chez Alice  

Je profite de ce premier billet de 2016 pour vous souhaiter une magnifique année 2016, à la fois douce et digne. Je vous remercie de vos passages réguliers ou épisodiques ou aléatoires (vous êtes libre d'agir comme bon vous semble), de votre fidélité à ce petit univers qui me plaît tant de documenter. Je vous souhaite de l'amour, de la joie, une santé exceptionnelle, la réussite dans tout ce que vous entreprenez (un beau bébé, un projet professionnel, une relation amoureuse bienveillante, une année réussie d'études, un déménagement etc). Je nous souhaite de garder notre cœur en éveil et je vous embrasse !  

39 commentaires:

  1. Merci pour ton message. Je te souhaite également une très bonne année 2016, qu'elle soit riche en découvertes de toutes sortes et parsemée de petits bonheurs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci à toi et pour ton challenge génial auquel j'adore participer. Bises

      Supprimer
  2. Bonjour Philisine, j'avoue n'avoir jamais lu de roman de Jane Austen, pas tentée sans raison particulière. Cela ne m'empêche pas de te souhaiter à mon tour une excellente année 2016 pleine de lectures passionnantes. Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour cette honnêteté que je loue. Je suis venue à Jane Austen par petits pas et franchement je regrette de ne pas avoir pris la vitesse grand V.

      Supprimer
  3. Bonne année!
    Cela m'enchante de voir Jane Austen sur les blogs, oui, ce roman n'est peut être pas le plus aimé, mais il faut tout lire de JA, pourquoi donc s'en priver? J'espère bien qu'il t'en reste, veinarde!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais qu'Alice consacre tout un blog sur Jane Austen, son oeuvre et les diverses austeneries qui en découlent. Il me reste à lire et à apprécier Raison et sentiments et Emma après avoir vu l'adaptation de la BBC pour le premier et la version avec Kate Bckinsale pour le second. J'ai lu Les Watsons et été frustrée de cette partie inachevée. Je ne suis pas sûre de lire Sanditon pour les mêmes raisons. Il me restera la partie Juvenilia (mais là encore, pas sûre du tout en raison du côté inachevé). Voilà tu sais tout.

      Supprimer
  4. C'est grâce à la blogo que j'ai découvert (sur le tard quand même) Jane Austen avec grand plaisir. Je l'ai même lue en anglais !
    Bonne année à toi de même, remplie de plaisirs et de belles lectures.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tout pareil grâce à Alice et ma copine Anne-Lise qui a pris le relais avec Orgueil et préjugés.

      Supprimer
  5. C'est vrai que Mansfield Park manque un peu de peps, mais je n'ai pas boudé mon plaisir non plus en le lisant. J'adore le petit post-it de bonne année sur le livre! Alors tout plein de bons livres, de rencontres sympas, de sucré, de voyages et la concrétisation de tes projets pour 2016! Bises!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci à toi : c'est une belle œuvre mais moins romantique que les précédentes, plus sociale et plus réaliste aussi.

      Supprimer
  6. Très bonne année à toi ainsi qu'à ta petite famille Philisine! C'est toujours un plaisir de te lire :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et moi donc, je te retourne le compliment ! Grosses bises.

      Supprimer
  7. Le seul de cette auteure que j'ai commencé .... et laissé de côté pour plus tard .... Mais j'y reviendrai, c'est certain, j'ai de trop bons souvenirs d'"Orgueil et préjugés", entre autre. Et c'est aussi une auteure que j'ai découvert par les blogs ! Bonne année à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que Persuasion devrait te plaire avant de revenir à Mansfield Park : passé le premier tiers, tout va très vite. C'est rédigé de façon si intelligente.

      Supprimer
  8. Je te souhaite une excellente année 2016, pleine de bonheurs, petits et grands.

    RépondreSupprimer
  9. Tu vois, on t'avait toujours dit que tu aimerais Jane ! J'ai une tendresse particulière pour Fanny, peut-être à cause du fait qu'elle est rejetée par beaucoup d'amateurs d'Austen. Je trouve que c'est un très bon juge des caractères et qu'elle se trompe rarement sur les gens. J'ai adoré certains passages et je ne me suis pas ennuyée, mais je sais que je suis une exception !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Fanny voit très juste et n'en démord pas (ce qui montre une certaine force de caractère : en fait elle est subtile, plus que mon jugement sur elle d'ailleurs). LC Tess notée ! Bises

      Supprimer
  10. Mais tu es à fond dis donc ! Quelle belle obstination car Jane Austen se mérite, elle n'est pas si facile à lire que cela ! Moi j'ai eu le tort de voir à peu près tous les films ou séries de ses oeuvres, donc je traîne à la lire, je sais c'est mal ! D'autant que les scènes de bal qui m'avaient tant plues dans le film Orgueils & Préjugés m'ont un peu soûlées lors de ma lecture... Mais j'y reviendrai quand les images des films se seront dissipées car j'adore son univers et ses personnages.
    Je te souhaite aussi une très bonne année ma Phili, encore une fois (abondance ne nuit pas^^) et je t'embrasse très fort !♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis à donf !!!! Je t'assure. Je reste sur du Jane mais là, c'est Jane Eyre (je reprendrai Jane Austen plus tard :j'attends l'emprunt en biblio) Oui, les adaptations filmées rendent très vivantes le texte, l'illustrent bien. Mais, je n sais, pas, il y a quelque chose que j'aime dans ce qu'elle écrit que les réalisateurs par leurs choix n'ont pas su complètement imprimer : les états d'âme de ses héros !

      Supprimer
  11. Je ne pense pas avoir lu celui-ci, chic un nouveau AUsten à découvrir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il est vraiment sympa et différent de ce qu'elle écrit habituellement. Je le relirai et lui réserverai peut-être un accueil plus chaleureux.

      Supprimer
  12. Quelle continuité entre les deux années.....

    RépondreSupprimer
  13. je ne l'ai pas lu, j'ai aussi beaucoup de retard concernant cet auteur... en 2016 peut-être!? On peut en faire des suppositions quand on est début janvier :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, autant qu'on veut et ne tenir aucune résolution. La seule que je vais poser est de prendre des photos de ma petite famille plus souvent et surtout des photos où nous sommes tous ensemble !!!

      Supprimer
  14. Tu ne la quitte plus Jane. De mon côté, j'ai beaucoup aimé cette histoire et le personnage de Fanny est pour moi l'un des plus aboutis, comme quoi, la perception change d'un individu à l'autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non, non, je te rejoins : elle a davantage travaillé le personnage et n'a pas cherché à l'éclairer de façon ostensible. Tu as raison : d'un certaine façon il est très abouti et constant.

      Supprimer
  15. J'aime bcp le personnage de Fanny, j'ai revu l'adaptation BBC dernièrement (un coup au moral et hop une adaptation bbc avec un thé et des cookies....) Une belle et lumineuse année Philisine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci à toi, Théoma : plein de bonheur à toi et aux tiens. La BBC version, pas encore vue ! Je ne me remets pas de celle de 2006 sur Jane Eyre : un chef d'oeuvre !

      Supprimer
  16. Très bonne année à toi ! Décidément, il faut que je lise Jane Austen.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, oui, oui, oui !!!!! Il faut que tu la lises !

      Supprimer
  17. Je te souhaite le meilleur pour 2016 pour toi et tous ceux qui te sont chers. Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, Emma, de ce passage ici. Grosses bises.

      Supprimer
  18. Je te souhaite une belle année avec des bonne lectures. Gros bisous.

    RépondreSupprimer
  19. et voilà le deuxième à mon programme

    RépondreSupprimer