La part du feu - Hélène Gestern *****

Pas simple, la marche du deuxième roman : certains la ratent, d'autres s'évertuent à proposer un calibrage identique au premier et puis, il y a les créateurs, les petites fourmis méticuleuses qui se disent qu'après tout le lecteur est intelligent, alors il faut le nourrir, l'éblouir, l'émouvoir, le rassasier pour qu'à la fin, il referme le livre en poussant un unique regret : celui de quitter l'histoire. Hélène Gestern fait partie de cette dernière catégorie.
Au détour d'un accident domestique paternel, Laurence apprend une information la concernant, très déstabilisante. Au lieu de s'effondrer, elle entreprend une enquête afin de percer le couple Tesseydre à la vieillesse difficile (sa mère, Cécile, atteinte d'une forme parkinsonienne ; son père, Jacques, irascible mais bienveillant), fouille dans les armoires familiales, découvre un autre monde : celui de l'extrême-gauche vindicative et anarchiste des années 1970. En avant, Miss Sherlock Emmanuel !

Bien sûr, on retrouve les thèmes chers à l'auteure comme la famille, les secrets, la sociologie des comportements et l'identité. Réduire l'histoire à ces champs serait réducteur. De ce couple Tesseydre disséqué au scalpel, Hélène Gestern explore cette France de l'après-1968 emplie de passion et aux mœurs décousues, la vie de groupuscules anarchistes qui rêvent d'une autre société (plus juste, plus libertaire, moins sclérosée dans ses conventions et ses rituels), aux méthodes souvent terroristes. Un incendie et tout s'écroule : les illusions, les rêves, sauf la solidarité. Cette apnée historique entreprise par Laurence bouscule les principes parentaux, dérange certains pontes, met en péril sa vie mais se justifie en tant que quête d'une certaine sérénité, une forme de complétude.

L'histoire magnifiquement cadencée est gérée de main de maître. Au récit formulé par plusieurs personnages, se succèdent lettres, articles de droit, éditoriaux, poésie et manifestes politiques. Cette forme narrative difficile et assez risquée est maîtrisée à la perfection, ce qui fait qu'à aucun moment on ne s'ennuie, la lecture ne s'essouffle. Hélène Gestern étudie la complexité de la conscience politique (les âmes fidèles à leurs idéaux, celles qui les trahissent, celles qui les oublient), glisse un lien d'amitié avec Eux sur la photo et un clin d’œil au duel Sarkosy-Hollande au détour d'un bouquet de fleurs hospitalier, nourrit ses personnages d'ambivalence, rappelle qu'un passé tu tue à petit feu !

La part du feu : un roman sublime et instructif ; une prose simple et subtile (Hélène Gestern écrit bien et juste, sans emphase, sans excès) ; un univers précis et richement documenté ; une variété littéraire remarquable ; un très très beau cadeau reçu avant Noël. 

Editions Arléa - Collection 1er / mille.

Rentrée littéraire janvier 2013 

avis : ClaraMimipinson, Jostein, Minou, Fransoaz , Anis

Un immense merci à Hélène Gestern pour l'envoi de ce cadeau et pour les mots de son dernier courriel qui m'ont touchée. J'avais la liberté de parler ou non de La part du feu. Comme je suis bavarde, il n'était pas question que je me taise !

Dans la cadre de la promotion de La part du feu, Hélène Gestern vous donne rendez-vous dans différents lieux dont la liste se trouve ici

The Voice : si vous voulez entendre ma voix : cliquer sur ce lien ici

Au vu de vos commentaires motivés (et motivants) ce livre magnifique voyage.
 étapes : Sharon, Minou, Fransoaz, les sœurs de Fransoaz et Anis ensuite.
évasion poétique chez Sophie, c'est ici 

et un de plus pour les challenges de Sharon, de Lystig (région parisienne), de Liliba (un incendie résolu).

64 commentaires:

  1. Réponses
    1. Je pense que tu vas aimer (enfin je l'espère vraiment). Bises

      Supprimer
  2. Réponses
    1. oui, une collection qui mériterait une plus ample visibilité médiatique, je trouve. Je t'embrasse.

      Supprimer
  3. Merci pour ta participation !
    J'ai failli me laisser tenter aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu le souhaites, je te l'envoie (mais je sais que tu as 15 livres à lire avant !).

      Supprimer
    2. Merci, c'est très gentil !
      N'hésite pas à me l'envoyer, je tâcherai de te le re-renvoyer... le plus vite possible.

      Supprimer
    3. Je vais essayer de voir l'auteure vendredi, donc je te l'envoie après. Bises

      Supprimer
  4. Tu en parles très bien mais je ne crois pas que ce soit pour moi. J'ai du mal avec les secrets de famille^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je rétorque, lis ton dernier billet, je suis sûre que ce livre te plaira !

      Supprimer
  5. Tu es convaincante et comme j'avais aimé Eux sur la photo, je ne peux que le noter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui et tu repéreras le clin d’œil très facilement : j'ai aimé cette idée de lien entre deux romans, deux chapitres de la vie d'un auteur.

      Supprimer
  6. Et tu as bien fait de ne pas te taire .. je n'ai pas encore lu le premier, du coup en voilà un à ajouter d'urgence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même commentaire qu'Aifelle, oups ^^

      Supprimer
    2. tu as le temps mais elle mérite qu'on s'intéresse à son œuvre.

      Supprimer
  7. j'aime beaucoup ce que tu dis sur le style de cette auteure, et c'est cet aspect-là qui me tente le plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Son style te plaira, il est travaillé et surtout Hélène Gestern a de très bonnes idées narratives. Elle m'a épatée sur ce coup-là.

      Supprimer
  8. Je vais bientôt lire "eux sur la photo", je m'en réjouis et je note celui-ci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chanceuse ! J'ai bien aimé Eux sur la photo, tout joli jusqu'à la dernière page (elle, magnifique)

      Supprimer
  9. Je viens de lire "Eux sur la photo" et j'ai vraiment beaucoup aimé (m^me si écrire mon billet n'est pas simple) et du coup ce que tu dis me réjoui car j'avais envie de découvrir à nouveau cette auteur! Je le note!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'irai lire ton avis sur Eux sur la photo. Je suis contente que tu aies aimé.

      Supprimer
  10. Très tentant, je le note, j'avais beaucoup aimé son premier livre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. toi aussi, tu fais partie du fan club : bien, bien !

      Supprimer
  11. Je ne connais pas cette auteure mais le sujet m'intéresse vraiment. Je te souhaite un bon dimanche, chez moi il fait froid et il pleut un dimanche pour lire........

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chez moi, c'est neige, neige, neige mais que c'est beau ! Alors je ne me plains pas.

      Supprimer
  12. Je ne connais pas du tout cet auteur mais elle semble te faire de l'effet, je retiens donc son nom !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le coup, te connaissant, je ne suis pas sûre à 100% que tu tomberas sous le charme mais sait-on jamais ? hein (je croise très fort les doigts)

      Supprimer
  13. J'avais retenu "Eux sur la photo".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et maintenant La part du feu : je suis démoniaque, hi,hi !

      Supprimer
  14. Merci Philisine ! Ton message m'a fait rire et m'a secouée comme le fait d'ailleurs Anis régulièrement. Je pense reprende la souris très bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien, il va falloir y aller en douceur avec le mulot mais je suis si contente de cette décision : il y a du bon dans l'entrisme !

      Supprimer
  15. cela semble un coup de coeur....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. exact, et surtout lorsque j'ouvre ensuite Que nos vies aient l'air d'un film parfait. (je me comprends)

      Supprimer
  16. Tu en parles si bien... Si ma Pal n'était pas explosive, je me laisserais tenter. Mais là...
    Bon dimanche ma Philinette et de gros bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est cela aussi, être jurée de renommée nationale n'aide pas à dégonfler une PAL ! Bises et bon courage, ma biche.

      Supprimer
  17. Je voudrai simplement témoigner ici de la difficulté d'écrire. Alors que ce soit le premier ou le 4e j'ai toujours autant de mal. Quand aux recettes si vous en connaissez une je suis preneur. Mon imagination elle me joue des tours pendant des jours, des semaines, des mois et puis tout à coup reprend le dessus, allez savoir pourquoi ? Alors un peu d'indulgence pour ceux qui écrivent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai puisque je comprends cette difficulté. Lorsqu'on a devant soi un texte aussi riche et recherché, d'une logique remarquable, travaillé et nourri, on ne peut qu'être admiratif(ve) et le dire. Lorsqu'au contraire, on se retrouve avec un texte mal ficelé, qui part dans tous les sens, il est juste de le dénoncer. Je ne prétends pas avoir la science infuse, j'ai complètement conscience de ma place (infime) dans la blogo riche et foisonnante. Je n'essaie pas de massacrer un roman car j'imagine très bien l'investissement personnel que sa création nécessite. J'essaie dans mes chroniques d'être la plus juste, de préciser ce qui m'a plu et ce qui m'exaspère (si nécessaire). Pour le problème de la page blanche, pas de solution : l'inspiration vient quand on s'y attend le moins, lorsqu'on lâche prise en général. Bon courage à vous en tout cas et merci de votre passage.

      Supprimer
  18. Tu me tentes beaucoup, comme souvent.

    RépondreSupprimer
  19. Quelle chance avons nous que tu sois "une bavarde" et que tu nous présentes avec tant d'enthousiasme le livre d'Hélène Gestern! Une plume que j'aurai plaisir à retrouver.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je sens un petit LV pointer le bout de son nez. Bisous

      Supprimer
    2. Magnifique et magique! Ce beau livre vient de traverser la France d'Est en Ouest pour se poser chez moi pour les journées mondiales du livre voyageur! Comme j'avais oublié que j'étais "étape" pour ce livre je suis doublement ravie. Merci du fond du cœur, je te tiens au courant de l'avancée de ma lecture, of course!
      Que ton w.e. soit gracieux et lumineux!

      Supprimer
    3. Prends ton temps, j'espère que d'autres te suivront !

      Supprimer
  20. J'avais déjà mis le premier dans ma LAL j'ajoute le deuxième j'espère arriver à en lire un avant le troisième signé l'optimiste

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu as oublié "géniale" à l'optimiste ! Bisous

      Supprimer
  21. j'avais beaucoup aimé Eux sur la photo, alors je suis ravie d'apprendre que ce deuxième roman est tout aussi bien :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Clara vient de publier une chronique du livre aussi, aujourd'hui même ! elle a bien aimé aussi.

      Supprimer
  22. Je n'ai même pas lu le premier, et je regrette! Quant je vois que ce deuxième parait tout aussi bien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est mieux réussi encore. C'est une jolie performance.

      Supprimer
  23. "un roman sublime et instructif" ? pfff, mais comment je fais pour tenir mes bonnes résolutions et faire baisser ma PAL, moi ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas d'abord les livres que tu dois lire et ensuite je t'amènerai mon exemplaire. Bisous

      Supprimer
  24. Tu en parles extrêmement bien Philisine. C'est sans doute un livre particulièrement intéressant aux approches multiples.
    Merci de cette présentation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, à toi, pour ces si gentils compliments. Je te souhaite une belle soirée (neigeuse chez moi).

      Supprimer
  25. Comment pourrais-je ne pas être tentée ? Le thème des histoires de famille m'avait déjà attiré avec son premier roman (et la forme épistolaire, évidemment) ; si elle récidive, je vais devoir me décider à la lire, surtout avec une "avocate" comme toi. ;) Le seul problème que je vois ici, c'est l'époque qui, elle, ne me tente pas du tout. Ton livre pourrait malgré tout faire une escale en Belgique s'il voyage ? (oui, je suis une curieuse qui lit les commentaires et a remarqué le petit "LV éventuel" qui s'y est glissé)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'essaie de voir Madame Gestern vendredi et j'envoie ensuite mon exemplaire à Sharon, et ensuite il ira chez toi et chez d'autres copains et copines qui le souhaitent ! Bises

      Supprimer
    2. Merci beaucoup ! Tu nous diras quelques mots de cette rencontre? J'espère que tu sauras la voir. Bises.

      Supprimer
    3. Je pense la voir sauf si les intempéries s'y opposent mais je risque de ne pas rester longtemps à la conférence à mon grand regret (pour des raisons de logistique familiale).

      Supprimer
  26. Je serais ravie que tu m'inscrives pour le LV du livre de Hélène Gestern. Merci d'avance.
    Chuuuuuut, je t'écoute à la radio... Félicitations!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, Fransoaz, je te chuchote ton inscription au LV. Bisous susurrés.

      Supprimer
  27. Je découvre sans cesse de nouveaux auteurs sur ton blog ! Ce livre semble très alléchant, je le note et je te remercie pour ton billet enthousiaste. Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour ces si gentils compliments et ton passage. Bisous

      Supprimer
  28. ton enthousiasme est convaincant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne me suis pas forcée, ce livre est vraiment bon.

      Supprimer