Jolie libraire dans la lumière - Frank Andriat ****

Un petit livre pour mieux répondre à un forum lancé par Hélène Choco. Une fois n'est pas coutume, je vous raconte une anecdote toute chaude de ma petite vie (hier). Mon V., lecteur compulsif, s'est entiché de la série de BD Les légendaires. Après avoir emprunté un exemplaire, direction la bibliothèque pour découvrir la suite, avec sa mamounette chérie (moi, je précise) trop contente de retrouver sa deuxième maison. Alors que ma PAL déborde (voir ici), que les copines si généreuses  (Minou, Clara, Keisha et Une Comète) m'envoient leur(s) bien(s) et que le Dicker râle car je n'ai consommé que 200 pages sur les 670 possibles (et ceci, depuis une semaine), je tombe sur un petit livre (bon point) d'une édition inconnue à mes yeux (deuxième bon point), avec une couverture simple et discrète (troisième bon point) parlant de librairie, de train et d'histoire de famille (quatrième, cinquième et sixième bons points) et une pincée de mystère (oh là là, je m'arrête). Je m'installe tranquillement sur un fauteuil confortable (alors que mon sac déborde de l'affaire Québert) et débute la lecture. Au bout de cinquante pages, mon V. a fini sa BD et se sent prêt à partir, moi aussi mais avec un livre en plus, que voici !
Maryline, libraire de trente-quatre ans, consacre son existence à son boulot formidable mais prenant et à son fils Antoine, ado de dix-sept ans. Grande lectrice, elle savoure les livres qu'elle propose, les choisit avec minutie, les respecte. De nature discrète, elle ne confie ses états d'âme qu'à des amies parcimonieusement choisies ou bien à l'occasion de voyages en train. Jeune femme conquérante et tourmentée, elle cache des petits secrets qui nous seront dévoilés, lors de la lecture de Dans le train que Maryline découvre, celui d'une époque douloureuse de sa vie et de celle de son fils. L'auteur de ce roman ne semble omettre aucun détail, jusqu'au prénom des protagonistes. Comment ne pas être gêné(e) aux entournures de découvrir sa vie disséquée ainsi en public, sur un événement tu jusqu'au sein  de son propre foyer ? Voilà une bien étrange affaire que Maryline va se charger d'élucider !

Un livre tout simplement génial, bien écrit, d'une douceur incroyable qui m'a fait passer un très bon moment, à l'instar d'un excellent Anna Gavalda (Il faudrait que quelqu'un m'attende quelque part, Ensemble c'est tout, La consolante) ou d'un très bon Katherine Pancol (Encore une danse, Vu de l'extérieur), un hommage magnifique aux petits éditeurs qui travaillent dans l'ombre pour proposer une diversité littéraire hors des sentiers battus par les mastodontes et aux libraires soucieux de répondre aux demandes spécifiques d'un lectorat clairsemé et divers, ces professionnels qui survivent dans un marché hyperconcurrentiel de grandes surfaces et de e-commerce. Un livre qui narre la vie d'une trentenaire, mère si tôt mais qui a toujours assumé ses choix et ses actes, qui mérite le bonheur plus que quiconque, qui sait s'entourer d'hommes bienveillants car son attitude force le respect : Maryline, une femme d'aujourd'hui avec sa douleur et sa souffrance, qui respire la vie à pleins poumons, une héroïne des temps modernes que j'ai été très heureuse de rencontrer.

page 78
« Elle ne peut pas prononcer un mot. Pendant que l'homme parlait, pour trouver une contenance, elle s'est concentrée sur les mouvements de la lumière dans sa vitrine. Malgré le store qu'elle a baissé dès l'ouverture du magasin, le soleil réussit à se faufiler parmi les ombres et elle craint qu'il n'abîme les ouvrages exposés. L'homme parlait et elle se disait qu'il faudrait qu'elle bouge le roman d'Erik Orsenna de quelques centimètres vers la gauche, qu'elle devrait également déplacer le gros volume d'Anna Gavalda si elle ne voulait pas qu'à la longue les couvertures soient impitoyablement marquées par la force de la lumière. »

Éditions Desclée de Brouwer (que vive la Belgitude !)

Ce livre fut l'objet d'une lecture commune (télépathique) avec Mademoiselle Syl

avis : Syl, Laeti, Clara, Cathulu, Minou, Pyrausta
emprunté à la bibliothèque

et un de plus dans les challenges d'Anne, de Denis et Fabienne, d'Une Comète, de Sharon, de Liliba et La Part Manquante.
LittFrancophone.jpgEn train de lire logo

évasion musicale : Foreign affair -  Mike Oldfield featuring Maggie Reilly 
séquence nostalgie : Mike Oldfield, un compositeur très important pour une partie de ma vie 

58 commentaires:

  1. Laetii a su transformer mon "oui, mais non"* initial en "oui" et me le prêtera : lire ton avis me conforte donc dans mon envie. Ton évocation des petits éditeurs n'y est pas étrangère d'ailleurs.

    * Comme pour toi, les bons points y étaient, mais pas ce qu'Hélène Choco appelait "les ondes" : sans pouvoir l'expliquer, quelque chose me dérangeait et m'a fait reposer ce livre sur la table de la librairie (où il n'est plus depuis que j'ai envie de le lire évidemment)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je serai vraiment intéressée de connaître ton avis sur cette lecture légère mais si agréable, comme une bulle de savon.

      Supprimer
    2. Quatre mois plus tard, je l'ai enfin lu ! Je ne regrette pas de vous avoir écoutées, toi et Laetii, ce fut une bien jolie découverte. J'avais envie de légèreté et de lumière, ce roman s'est montré parfait. Les descriptions des jeux de lumière m'ont beaucoup plu, de même que les scènes de lecture ou de déambulation dans la librairie (comment ne pas s'y retrouver?) Le seul bémol est pour moi le trop grand nombre de coïncidences : je suis atrocement cartésienne, et ça faisait un peu beaucoup pour moi tout de même.
      "Comme une bulle de savon" est l'expression juste pour évoquer ce roman, je pense.

      Supprimer
    3. Oui, je suis d'accord sur l'énorme coïncidence qu'offre cette vie-là ! Mais les rencontres sont belles.

      Supprimer
  2. Voui, voui, une bonne petite maison d'édition qui mise sur le "spirituel". Ce livre est arrivé dans ma PAL aussi... héhé ! C'est un très bon auteur jeunesse aussi, Frank Andriat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si Anne le dit, c'est que c'est vrai ! bisous

      Supprimer
  3. belle découverte en effet comme quoi les livres ne sont pas toujours là où l'on croit
    vive en effet les éditeurs originaux qui font une vraie oeuvre de découverte
    je note pour ma récap de ce dimanche sur la francophonie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le grand intérêt des bibliothèques municipales et des librairies: nous proposer un rencontre improbable !

      Supprimer
  4. C'est un titre que j'ai déjà noté. Tu le présentes joliment !

    RépondreSupprimer
  5. Il était dans ma PAL et est parti en France pour la ronde Bretonne. J'espère qu'il aura plu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'il est parti en terre bretonne, alors il y sera heureux et en fera aussi. Bises

      Supprimer
  6. Je l'avais déjà repéré chez Cathulu. Vu l'état de mes finances, il faudrait que je le trouve d'occase.

    RépondreSupprimer
  7. Réponses
    1. tout mignon, tout joli, tout doux, tout délicat !

      Supprimer
  8. Encore une bonne idée de lecture! merci Philisine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci à toi Sophie, de ta confiance : j'espère que tu ne seras pas déçue !

      Supprimer
  9. Un livre qui pourrait bien se retrouver au pied du sapin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, c'est un bon moment pour l'offrir en effet.

      Supprimer
  10. Bonjour Phili et merci de ta participation :))
    Ce petit livre me tente bien, je le note précieusement !
    Bisous et bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu l'aimeras ... beaucoup ! Bisous

      Supprimer
  11. Je me rappelle l'avoir noté suite à la lecture du billet de Clara... Il me tente beaucoup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'espère que tu aimeras si tu croises son chemin. Je t'embrasse.

      Supprimer
  12. Mais c'est fou !!!! fou !!! je viens de le terminer et je commençais à m'installer pour écrire le billet !!! On se fait une lecture commune ???
    C'est Argali qui me l'a prêté et je tardais à le lire, alors ce soir je me suis installée sur ma méridienne et je l'ai lu d'un coup ! J'ai aimé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je saute sur ton billet dès que tu le publies, promis juré ! Je suis trop contente que ce livre soit chroniqué... Bisous, ma Syl !

      Supprimer
  13. Réponses
    1. oui et assez juste : on y parle beaucoup de lumière malgré les ombres de la vie. Bisous

      Supprimer
  14. Deux billets le même jour, et alléchants!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour un livre qui donne faim ... Bises et bonne journée, Miss Keisha.

      Supprimer
  15. Magnifique! En plus d'une belle découverte (tu m'as donné envie de le lire), tu remplis une tonne de challenge avec... bien joué! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les challenges, ce n'était pas tant voulu : j'ai aimé le synopsis en quatrième de couverture, une copine de la biblio l'avait aussi lu et apprécié. Je trouve que c'est un très beau cadeau à offrir : il est idéal pour tout type de lecteurs (les occasionnels et les assidus). Je pense que mon joli-papa va y avoir droit d'ailleurs (pourvu qu'il ne me lise pas !).

      Supprimer
  16. Tous tes bons points sont raccords avec mes critères, le titre me plaît bien aussi, je note !!! :) Et que de challenges honorés !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, ce qui prouve que ce livre est complet !!!! Bisous

      Supprimer
  17. Combien d'autres livres formidables resteront cachés sur les étagères des bibliothèques tandis que d'autres "abérrations" sont dans le Top des ventes ?!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, je confirme, vaste problème ! D'où l'intérêt des rencontres avec les auteurs, avec les petites maisons d'édition, chez les libraires indépendants ou les bibliothèques municipales qui offrent souvent un choix divers et bien sûr les blogs !!!!

      Supprimer
  18. Il est dans la liste de mes futures lectures à la bibliothèque

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu lui trouveras une petite place précieuse. Bises

      Supprimer
  19. Ah ah tu deviens une vraie blogueuse : PAL débordante, urgences repoussées, LAL allongée !!!! et des billets de plus en plus jolis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, une vraie boulimique, tu veux dire ! Les tablettes de chocolat défilent pour faire face à cette énergie débordante.

      Supprimer
  20. J'ai pris une citation de ce livre pour mon blog ! Tu enchaînes les belles lectures !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trouvé chez toi et copié : « Ne m'en veuillez pas, l'amour des livres me rend heureuse.» (citation extraite de "Jolie libraire dans la lumière" de Frank Andriat).
      Très bon choix, ma Clara ! et bisous

      Supprimer
  21. Ton billet donne envie de visiter cette librairie et sa jolie libraire.bises

    RépondreSupprimer
  22. C'est un livre pour les amoureux de la lecture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et c'est très joliment dit, à l'image de ce livre. Bises

      Supprimer
  23. Oh un billet tout doux. Merci pour cette jolie découverte, je note. Bises,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. une jolie rencontre à la bibliothèque ! j'ai de la chance sur ce coup-là.

      Supprimer
  24. J'aime Frank Andriat mais je ne connais pas ce titre-ci. Je le garde donc en mémoire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis intéressée par l’œuvre de cet auteur. Bises

      Supprimer
  25. De la douceur... tu mets vraiment le doigt sur ce qui se propage le plus de ce petit roman très sensible. je l'avais adoré, tu sais bien ;) C'est intéressant que le tu l'assimiles à Gavalda ou Pancol que je n'ai pas du tout lu jusqu'à présent... je vais noter ces références donc!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les livres que je cite de ces deux auteures sont ceux que j'ai préférés d'elles. Bisous

      Supprimer
  26. Il faut que je le trouve, celui-là!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en biblio, j'espère : je viens de l'offrir à mon joli-papa et à ma jolie-maman ! Bise

      Supprimer